Goto main content
 
 

Le meilleur choix pour un voyage en hélicoptère? GPS vs cartes

De plus en plus d’études laissent croire que notre dépendance aux technologies de navigation pourrait affecter notre cerveau d’une multitude de façons. Voici une petite anecdote à ce sujet.

Inscrivez-vous maintenant

 

En tant que pilote d’hélicoptère de l’ère moderne, j’ai l’habitude de m’envoler avec seulement deux éléments essentiels : une destination fantastique pour un voyage en hélicoptère et surtout, mon GPS. De quoi pourrais-je avoir besoin d’autre ? Est-ce que j’ai vraiment besoin de m’encombrer de ces vieilles cartes imprimées ? Il aura fallu une mésaventure en août 2015 pour que je comprenne que oui, j’ai encore besoin de ces vieilles cartes.

 

À la pêche en hélicoptère

Lors d’un après-midi ensoleillé, mon ami Patrick et moi-même décidons de nous envoler de notre camp de pêche à la mouche qui est situé à environ 2 heures et demie de la ville la plus proche. Nous volons pendant 30 ou 40 minutes avant d’atterrir à l’endroit parfait où pêcher. Un endroit où personne n’a jamais pêché avant nous !

 

Super coin de pêche au saumon de l’Atlantique

La première ligne tombe à l’eau : POISSOOON ! Du premier coup, j’attrape un joli saumon de l’Atlantique de 11 lb — pas mal ! Une heure plus tard, Patrick affronte son premier poisson, un colosse qui réussit finalement à s’enfuir. Selon Patrick, c’est assurément une bête de 20 à 25 lb (ouain ouain, c’est ça). Bien que ça fasse une bonne histoire à raconter, ça nous laisse tout de même avec un seul saumon pour souper – il nous en faut un deuxième, et rapidement.

Je me repose près de l’hélicoptère, à prendre des photos, lorsque j’entends Patrick hurler « POISSOOON ! ». Regardant dans sa direction, j’aperçois la bête qui bondit hors de l’eau : un vrai monstre, pas de doute ! Après un combat épique de 20 minutes, nous avons enfin notre deuxième poisson : un magnifique saumon de l’Atlantique de 18 lb. Le moment est venu de rentrer et voir si nos compagnons de pêche ont eu autant de chance.

 

L’aventure en hélicoptère ne se déroule pas comme prévu

Après avoir démarré l’hélicoptère, nous nous rendons compte que notre GPS ne réagit pas. Nous ne savons pas trop dans quelle direction se trouve le camp… ni où NOUS sommes, au juste ! Pire encore : notre téléphone satellite ne parvient pas à nous fournir de coordonnées GPS. Nous avons donc un GPS qui ne fonctionne pas, pas de coordonnées, et un téléphone satellite. Nous sommes perdus. Que pouvons-nous faire ? 

Nous appelons nos amis pour les informer de la situation. Nous commençons à préparer un plan B : dormir dans l’hélico et manger nos saumons pour assurer notre survie (ça ne semblait pas si fantastique à ce moment-là). Heureusement pour nous, environ une heure plus tard, nous entendons le bruit d’un deuxième hélicoptère — nos amis nous ont trouvés. 

Ils jettent un coup d’œil à notre GPS. L’un d’eux appuie sur un bouton et par magie, notre GPS reprend vie. 

 

« Woah, comment l’as-tu réparé ?! », je lui demande.

« Je ne suis pas certain que tu veux le savoir… », me répond mon ami. En insistant un peu, je lui fais cracher le morceau. « J’ai ajusté la luminosité à 8. Quand il fait trop clair, ton GPS s’éteint automatiquement. C’est tout. »

Comme vous pouvez l’imaginer, quand nous sommes rentrés au camp, nous ne marchions pas exactement la tête haute… Notre mésaventure a été la risée du weekend !

 

Ce que vous pouvez retenir de ce voyage en hélicoptère

Demeurez toujours en compagnie de vos amis ou assurez-vous de savoir exactement où vous êtes. Si vous décidez de partir explorer un peu plus loin, vous devenez connaître votre emplacement exact à tout moment. Et le seul moyen 100% fiable de le savoir, c’est encore d’utiliser ces bonnes vieilles cartes !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

  • Airbus célèbre 35 ans au Canada

    Un nouveau président orienté client. Nous avons la chance de vous présenter Dwayne Charette, président d’Airbus Helicopters Canada. Félicitations pour ces nouvelles fonctions !

    4 min de lecture | 422 Visites
  • Nouveau président chez Bell

    Nous sommes heureux d’avoir la chance d’avoir une rencontre avec le tout nouveau président de Bell, Steeve Lavoie. Nous en profiterons pour le connaître un peu plus et pour découvrir sa vision du marché des pilotes privés et corporatifs.

    5 min de lecture | 466 Visites
  • Un tour du monde en hélicoptère avec Rob McDuff

    Est-ce possible de faire le tour du monde en hélicoptère ? Oui. Pour donner une bonne idée de ce que ça implique, nous avons rencontré un pilote d’expérience qui a visité beaucoup, beaucoup d’endroits en hélicoptère.

    5 min de lecture | 416 Visites

Recevez des offres de voyages palpitants, nos plus récentes histoires d'hélicoptères, des nouvelles et des vidéos.